Our Shared Shelf – Janvier/Février 2018 : Why I’m No Longer Talking to White People About Race

 

Bonjour à tous !
Je vous souhaite une excellente année 2018. Nous allons très bientôt voir Emma puisqu’elle sera présente à la cérémonie des Golden Globes, dimanche 7 janvier !

Elle a aussi choisi la lecture de Janvier/ Février 2018 : Why I’m No Longer Talking to White People About Race de Reni Eddo-Lodge.

Le livre n’est malheureusement pas disponible en français mais si vous penser pouvoir le lire en anglais, foncez !

Avant-première de The Circle à Paris

Avant-première de The Circle à Paris

Bonjour,

Le 21 juin, Emma s’est rendue à l’UGC Normandie de Paris pour présenter son prochain film : The Circle !
Pour l’évènement, elle portait une robe blanche Miu Miu, accompagnée de souliers Santoni et de boucles d’oreilles Azlee. Elle a signé pleins d’autographes avant de poser pour les photographes sur le tapis rouge. Elle est ensuite montée sur scène pour dire quelques mots. Découvrez plusieurs photos dans la galerie :

Our Shared Shelf – Mai/Juin 2017 : La Servante écarlate

Bonjour !
Emma vient d’annoncer la lecture commune de mai et juin 2017 ! Ce sera La Servante écarlate de Margaret Atwood.

Chère Our Shared Shelf,

Notre prochain livre est La Servante écarlate de Margaret Atwood. C’est une lecture captivante mais elle vous rendra mal à l’aise. Ç’est une dystopie qui  se déroule dans le futur et dans laquelle la société (anciennement les Etats-Unis) est gouvernée par une religion fondamentaliste qui contrôle le corps des femmes. Parce que les taux de fertilité sont bas, certaines femmes ayant prouvé qu’elles étaient fertiles, sont données aux Commandants de la « République de Gilead » en tant que « Servantes » afin de porter leurs enfants lorsque leurs femmes ne peuvent pas en avoir. Le roman prétend être le premier compte-rendu d’une servante, Defred, qui décrit sa vie sous ce régime totalitaire. D’après les flashbacks, elle pensait pouvoir être une mère qui travaille tout en ayant  une relation d’égalité avec son mari. Ceci nous montre à quel point il est facile de révoquer les droits des femmes quand une période de chaos social intervient. Alors que la tension augmente, le lecteur souhaite désespérément que la résistance vienne en aide à Defred et la sauve.

Margaret Atwood a écrit La Servante écarlate il y a un peu plus de trente à présent mais c’est un livre qui n’a jamais arrêté de fasciner les lecteurs parce qu’il exprime d’une manière saisissante ce que cela fait à une femme de perdre le pouvoir sur son propre corps. Comme dans 1984 de George Orwell (un roman qui a inspiré Atwood) rien que le titre donne tout un tas d’idées, même à ceux qui ne l’ont pas lu. Comme l’a dit Atwood dans une interview : « C’est devenu une sorte de marque repère  pour tous ceux qui écrivent sur les changements d’une société visant à contrôler les femmes, en particulier leur corps et leur fonction de reproduction : c’est quelque chose sorti tout droit de La Servante écarlate»

Eh bien, voici notre chance de lire au travers de cette « marque » ! Atwood a appelé ça de la « fiction spéculative » mais elle dit aussi que toutes les pratiques décrites dans le roman sont « tirées de documents historiques ». C’est-à-dire qu’il y a des choses qui se sont produites dans le passé. Est-ce que l’une des spéculations d’Atwood pourrait se reproduire ou est-ce que certaines se produisent déjà ? Est-ce que les femmes dans le livre sont impuissantes dans l’oppression ou est-ce qu’elles pourraient en faire plus pour la combattre ?
J’ai hâte de lire ce que vous en pensez!

Emma x

Traduction TheZazbou
pour QueenWatson

 

Le livre est disponible en français : Amazon / Fnac
Le roman sera bientôt adapté en série

 

 

 

Our Shared Shelf – Mars/Avril 2017 : Femmes qui courent avec les loups

Bonjour !
Emma vient d’annoncer la lecture de Mars/ Avril 2017 : Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola-Estes

Chère Our Shared Shelf,

Lorsque Femmes qui courent avec les loups fut publié pour la première fois en 1993, ce fut un tôlé général concernant l’idée de l’archétype de la « Femme sauvage » et la façon dont celle-ci a perdu sa connexion à son moi naturel et instinctif. Le livre de Clarissa Pinkola Estes, psychanalyste, poète et gardienne de vieilles histoires s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires, mais aujourd’hui on parle rarement de ce livre fascinant. Les idées d’Estes sont à la fois anciennes et complètement nouvelles. Elle a mis en valeur les contes, les récits ancestraux, comme une façon pour les femmes de se reconnecter à la « Femme sauvage » que toutes ont en elles, mais ont perdu.

Petite fille ayant grandit dans le nord du Michigan, Estes se sentait chez elle dans les bois, là où elle entendait souvent les loups hurler. Au lieu de l’effrayer, les cris des animaux la réconfortaient tellement qu’elle fut capable de l’exprimer bien plus tard dans son livre. Les loups et les femmes partagent de nombreuses qualités: la gaieté, la force, la curiosité, le courage, la capacité d’adaptation et ils éprouvent beaucoup d’affection pour leurs petits. Mais, ils ont aussi souffert un sort semblable: harcelés, tourmentés, épuisés, marginalisés, accusés de perfidie et jugés peu importants. Comment peut-on se reconnecter à notre vrai moi alors que le monde d’aujourd’hui nous demande de nous adapter à des attentes absurdes ? Estes raconte à nouveau les anciens mythes et les contes de fées du monde entier et ainsi elle éclaire un chemin qui nous ramène à notre état naturel. Elle nous aide à restaurer le pouvoir que nous portons à l’intérieur de nous-mêmes.

Emma x

Traduction TheZazbou
pour QueenWatson

Edit 28 février : Emma a partagé deux photos d’elle avec le livre

Our Shared Shelf – Janvier/Février 2017 : Les monologues du vagin

Bonjour !

Emma vient d’annoncer la lecture commune de Janvier et Février 2017 : Les monologues du vagin de Eve Ensler

Chère Our Shared Shelf,

Ce livre n’est pas uniquement un livre : c’est une pièce de théâtre qui est devenue un mouvement politique puis un phénomène mondial. Comme l’annonce le titre : « Les monologues du vagin » et même 20 ans après, la première de ce spectacle révolutionnaire, les mots sont toujours percutants. Je suis impatiente de passer les mois de janvier et de février à lire et discuter de ce livre/pièce qui a littéralement changé des vies.

La première personne dont la vie a changé fut celle de la dramaturge Eve Ensler. Elle fut fasciné de se rendre compte que l’on n’utilisait jamais le mot « vagin » et comment celui-ci était gardé dans l’obscurité comme si c’était honteux d’en discuter. De ce fait, elle a commencé à interviewer des femmes à propos de leur vagin, les conduisant à se confier à elle. Une fois que les femmes ont commencé à parler, les histoires ont affluées rapidement et Eve les a regroupées dans une série de monologues pour les jouer sur scène.

Lorsque la pièce fut jouée pour la première fois en 1996, c’était une petite production en dehors de Broadway. Mais très rapidement elle a commencé à faire de grosses vagues controversées. C’était l’époque de la guerre de Bosnie-Herzégovine et des histoires terribles ont émergées de viols de femmes bosniaques. L’un des monologues a été inspiré par ces histoires. De ces premières représentations est né le mouvement V-Day pour arrêter la violence faite aux femmes. Le premier V-Day a eu lieu le jour de la Saint Valentin en 1998 lorsqu’un groupe d’actrices très connues se sont unies pour jouer les monologues d’Eve. Depuis ce jour, le mouvement V-Day est devenu international. « Les monologues du vagin » sont joués dans les théâtres et les universités du monde entier. Aujourd’hui encore, certaines personnes essaient d’interdire ces représentations.

Je suis très intéressée de voir quels monologues nous préférons et ceux qui nous choquent encore. Est-ce que le monde a bougé en 20 ans ou est-ce encore des aspects de la sexualité féminine dont nous ne pouvons toujours pas discuter ? Est-ce à cause de nos propres peurs ou est-ce que les autres essaient de nous arrêter ? Est-ce que nous pensons que l’art peut changer le monde ?

Emma x

Traduction TheZazbou
pour QueenWatson

Emma cache des exemplaires de Lady B à New York (Our Shared Shelf)

Bonsoir,

La semaine dernière, Emma cachait des exemplaire de Lady B de Maya Angel  (la lecture commune de Novembre et Décembre) dans le métro Londonien. Cette semaine, c’est dans le métro New Yorkais qu’elle a déposé des exemplaires.

Emma cache des exemplaires de Lady B dans le métro (Our Shared Shelf)

Bonsoir !

Comme vous le savez, la lecture de Novembre et Décembre est Lady B de Maya Angelou
Aujourd’hui, Emma a caché plusieurs exemplaires dans le métro. Le but est de trouver le livre, le lire et le reposer dans le métro afin que quelqu’un d’autre puisse le lire et ainsi de suite.

📚👀 @booksontheunderground @oursharedshelf #Mom&Me&Mom

Une publication partagée par Emma Watson (@emmawatson) le

Our Shared Shelf – Novembre/Décembre 2016 : Lady B

Bonjour !

Emma a annoncé la lecture commune de Novembre et Décembre 2016 : Lady B (Mom & Me & Mom) de Maya Angelou

Chère Our Shared Shelf,

Le livre de novembre et décembre sera: ‘Lady B’. C’est le dernier ouvrage de Maya Angelou publié un an avant son décès en 2013 à l’âge de 85 ans. C’est le premier livre qui se concentre sur sa mère, Vivian Baxter, qui l’abandonna lorsqu’elle était enfant et qui décrit leur relation. C’est l’histoire de cette connexion spéciale qu’il y a entre une mère et son enfant ; ces deux femmes ont trouvé le moyen d’avancer et de créer un lien profond et tenace d’amour et de soutien.

Beaucoup d’entre vous connaissent peut être son classique “Je sais pourquoi chante l’oiseau” publié en 1969, mais ce ne fut que le début de sept autres ouvrages autobiographiques. Et, malgré le temps écoulé entre les publications, beaucoup ont mentionné ‘Lady B’ comme étant une suite spirituelle au premier livre. Angelou réexamine des épisodes et des personnes de sa vie qu’elle avait mentionnés dans ses ouvrages précédents et ce, dans un contexte différent. Tout reste centré autour de sa relation avec sa mère.

Vivian Baxter est un personnage qui n’éprouve aucun remord, imparfaite mais admirable. On ne découvre pas seulement la façon dont elle est impliquée dans l’évolution d’Angelou en tant que femme noire mais aussi dans sa vision du féminisme, son indépendance et sa conscience de soi. Tout contribue à sa façon de regarder le monde et à la manière de s’exprimer au travers de ses écrits. Par conséquent, c’est peut-être la meilleure approche de ce qui a contribué à la formation d’Angelou en tant qu’écrivain et poète, ainsi que la meilleure fin pour clôturer une vie d’ouvrages extraordinaires.

J’ai déjà lu ce livre et c’est l’un de mes favoris. Je suis impatiente d’entendre vos avis!

Emma x

Traduction TheZazbou
pour QueenWatson

Le livre existe en version française !

Our Shared Shelf – Septembre/Octobre 2016 : Half the Sky: Turning Oppression into Opportunity for Women Worldwide

Bonjour,

Emma a choisi la lecture commune de septembre et octobre : Half the Sky: Turning Oppression into Opportunity for Women Worldwide de Sheryl WuDunn et Nicholas D. Kristof

Chère Our Shared Shelf,

Pour septembre et octobre, j’ai choisi un livre qui s’attaque de manière directe à l’inégalité et soutient le droit des femmes : Half the Sky: Turning Oppression into Opportunity for Women Worldwide.

En traversant l’Asie et l’Afrique, Kristof et WuDunn nous présentent des femmes incroyablement courageuses et décrivent leurs histoires de souffrances et de survies. Plus important encore, le livre met en avant comment ces femmes ont réussi à résister et à changer leurs vies. A travers ces exemples exaltants, nous apprenons que la clé du changement et de la croissance économique est dans la libération des capacités féminines (après tout, le titre du livre vient d’un vieux proverbe chinois « Les femmes soutiennent la moitié du ciel »). Kristof et WiDunn nous appellent, en tant que lecteur, à rejoindre la cause et Half the Sky nous montre que nous avons chacun le pouvoir de changer la vie des autres femmes, juste en en faisant un tout petit peu.

Depuis sa publication en 2009, un mouvement planétaire a commencé:
(www.halftheskymovement.org).

J’espère que vous aimerez,

Amitiés,

Emma

Traduction TheZazbou
pour QueenWatson